Sauver une vie, ça s’apprend!

Secouristes au travail : Recyclage

« Se recycler : subir une formation professionnelle en vue de s’adapter à un nouveau métier. » Larousse

« Se recycler : partager et perfectionner ses compétences en secourisme dans la bonne humeur. » Sophie Lahousse

Le recyclage de vos secouristes, une formation essentielle

Les salariés de votre entreprise ont obtenu leur brevet de secouriste au travail ? Dès lors, vous devrez maintenant penser à les recycler chaque année. En effet, c’est la condition indispensable pour que leur certificat de secouriste au travail reste valable.

Ainsi, le SPF exige que les secouristes participent chaque année à un cours de secourisme de minimum 4 heures. Cette formation est appelée recyclage. Le recyclage a pour objectif de maintenir leurs compétences et de les informer des éventuelles évolutions du domaine. Surtout, ne négligez pas ce suivi, car en cas d’oublis répétés, vos travailleurs perdront leur statut de secouristes industriels.

Demandez le menu pour le recyclage de vos secouristes

Recyclage secourisme entreprise

Concernant les thèmes que nous découvrirons avec vos secouristes lors du cours, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous m’indiquez les sujets à aborder (dernières interventions des secouristes, risques particuliers…), et je réalise une formation sur mesure
  • Les participants partagent leurs suggestions lors du tour de table. Je pars alors de leurs propositions, et nous révisons les premiers soins avec lesquels ils rencontrent le plus de difficultés
  • Je propose des exercices qui permettront d’approfondir les compétences développées lors de la formation de base

Cependant, si de nouvelles normes ou des changements concernant les techniques sont sortis, je profiterai du recyclage pour les présenter aux secouristes.

    Pour organiser la formation dans votre société

    • Durée de la formation : 4 heures.
    • Nombre maximum de participants : 12 participants. Cependant, légalement, 15 personnes peuvent participer à cette formation. Toutefois, sachez que pédagogiquement, la formation sera moins qualitative. En effet, au-delà de 12 participants, cela devient compliqué de répondre à toutes les questions. En outre, les participants ont moins de temps pour réaliser plusieurs fois, si nécessaire, les gestes techniques. Si vous désirez tout de même inscrire plus de 12 participants, un supplément sera prévu pour chaque participant supplémentaire.
    • Lieu : Dans votre entreprise.
    • Prérequis : Chaque participant doit avoir préalablement suivi le cours de base de secouriste industriel. En outre, la compréhension orale du français est un prérequis essentiel.
    • Prix : 600 euros HTVA pour un groupe de 12 personnes + frais de déplacement. Une réduction est accordée aux organismes non-assujettis à la TVA (ASBL…).
    • Chaque participant recevra une attestation reconnue par le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. En outre, une présence active à la totalité de la formation est exigée pour prétendre à l’obtention de cette attestation. 
    • Réservation : Pour commander votre recyclage, contactez-moi. Nous évoquerons également d’autres détails pratiques concernant l’organisation des cours (local, horaires…).

    Néanmoins, de nombreux secouristes m’ont déjà signalé qu’un recyclage de 4 heures par an ne leur semblait pas suffisant.

    En cas d’intervention grave, si les secouristes paniquent, la prise en charge de la victime pourrait s’avérer catastrophique. Et, nous savons qu’en matière d’accident, l’objectif principal est d’éviter l’aggravation de la victime.
    C’est pour cette raison que je propose différentes formules pour cette formation :

    • Un recyclage annuel légalement prescrit de 4 heures
    • Un recyclage annuel d’une journée (6 heures) qui permet de réaliser davantage de mises en situation réalistes
    • Deux recyclages annuels de 4 heures qui permettront de réactiver plus régulièrement les bases du secourisme. De manière à ce que les secouristes soient plus confiants et plus efficaces lors de leurs interventions. En outre, si un secouriste est absent à l’une de ces séances, il aura assisté aux 4 heures légalement prescrites.

    Vous souhaitez obtenir plus d’informations concernant ces différentes formules, contactez-moi.

    Pst ! L'un de nos secouristes a raté un recyclage…

    Tout d’abord, vérifiez s’il a loupé un ou plusieurs recyclages.

    Si le secouriste a uniquement manqué le recyclage de l’année passée, il devra rattraper cette session omise dans les 12 mois.

    En revanche, s’il a raté plusieurs recyclages, le SPF considérera que le salarié ne possède plus les compétences nécessaires. Par conséquent, vous devrez inscrire ce travailleur à une nouvelle formation de base.

    « Lorsqu’un travailleur désigné comme secouriste n’a pas pu assister à une séance de recyclage prévue, il doit suivre une autre séance de recyclage dans les 12 mois qui suivent la séance initialement prévue. S’il n’a pas pu assister à une autre séance durant cette période, ce travailleur n’est plus censé disposer des connaissances et aptitudes visées à l’article I.5-8. » (extrait de l’Arrêté royal modifiant certaines dispositions relatives aux services internes et aux premiers secours concernant les accidents bénins et le recyclage des secouristes, 9 mars 2014)

    Quels bénéfices pour vos secouristes ?

    Secouristes au travail recyclage

    À première vue, nous pourrions être tentés de croire que ce fameux recyclage n’est qu’une obligation légale.

    Par ailleurs, pourquoi feriez-vous appel à un opérateur de qualité si l’objectif principal est simplement d’obtenir une signature sur un brevet.

    Et bien parce qu’un recyclage en secourisme, c’est bien plus que cela.

    Je vous propose un petit tour d’horizon des avantages que j’observe au quotidien, et dont me parlent régulièrement les secouristes.

    Le recyclage, c’est un moment où les secouristes peuvent:

    • Se perfectionner

    Et, si vous vous mettiez à la place d’un salarié qui est devenu secouriste en mars de l’année passée. Ensuite, il a eu de la chance, il n’a jamais dû agir en situation réelle. Pensez-vous qu’il serait capable de réagir correctement si, dans 6 mois, il était appelé en urgence pour une victime inconsciente ? Effectivement, quand on n’effectue pas souvent de premiers soins, le recyclage permet de maintenir et de perfectionner ses connaissances. Car, le jour où un secouriste doit intervenir, les gestes qui sauvent devront jaillir tels des réflexes acquis depuis toujours.

    • S’évaluer objectivement

    En effet, les « vieux » secouristes, comme j’aime les appeler quand je souhaite les taquiner, ont tendance à se dévaloriser. Lors des exercices pratiques, ils trouvent constamment qu’ils auraient pu faire mieux. Évidemment, à force d’augmenter leurs compétences et leurs années d’expérience, ils deviennent de temps à autre très critiques envers eux-mêmes. C’est pour cette raison que je tiens parfois à leur rappeler, au détour d’un débriefing, qu’ils ne sont pas ambulanciers. Ce retour objectif les rend plus confiants, et les aidera à aborder plus sereinement leurs interventions.

    • Proposer des pistes d’amélioration concernant l’organisation des secours

    Et pour cause, pendant les mises en situation, je demande aux participants d’appliquer toutes leurs procédures. Et, ces jeux de rôle permettent régulièrement de se rendre compte de la nécessité de certains ajustements. Par exemple, la clé de l’infirmerie reste introuvable, du matériel manque dans la boîte de secours. Toute réflexion faite, il vaut mieux remarquer tout cela au cours d’un exercice que lors d’une réelle intervention.

    • Partager leurs émotions

    En effet, je pose toujours la question suivante aux participants : « Êtes-vous intervenus depuis votre dernier recyclage ? ». Si c’est le cas, je leur demande un petit débriefing technique. Cette question est importante, car en parlant « pratique », les secouristes parviennent à livrer également leurs ressentis. La gestion de cet aspect émotionnel n’est parfois pas assez évoquée dans certaines formations, alors qu’en réalité il demeure omniprésent. En outre, c’est, pour moi, l’occasion de leur donner des conseils de gestion du stress en intervention.

    En bref, vous l’aurez compris, le recyclage représente bien plus qu’une obligation légale. En effet, il garantit à votre entreprise une prise en charge optimale des victimes. Mais, cette formation continue renforce également la confiance en eux des salariés qui sauveront, peut-être un jour, une vie.

    Vous vous êtes rendu compte que vos secouristes mettent parfois plusieurs minutes avant d’arriver auprès du blessé ?

    La plupart du temps, ces quelques minutes d’attente n’auront pas de conséquence. Cependant, s’il s’agit d’une victime inconsciente, cela pourrait être bien différent. En effet, chaque minute qui passe sans prise en charge réduit les chances de survie de votre collègue.

    C’est pour cette raison que je propose des formations spécifiques. En seulement quelques heures, nous pouvons sensibiliser davantage de collaborateurs aux gestes essentiels (réanimation, position latérale de sécurité…). Afin qu’ils puissent réaliser les premiers soins élémentaires avant l’arrivée du secouriste.

    Vous trouverez ci-dessous les conditions générales qui sont d’application lors des formations en entreprise

    Conditions générales – Sauve qui peut – Formations en entreprise